A- A A+
19 septembre 2018

En ce début d’année, nous nous retrouvons à Velaux pour une randonnée qui nous amène à la croix de Rognac et sur le plateau de l’Arbois battu par les vents où la végétation s’est adaptée. C’est un socle de calcaire qui culmine à 271 mètres et domine l’étang de Berre à l’Ouest et est dominé par Sainte Victoire à l’Est.

 

C’est en 1900 que la célèbre Croix de Rognac est érigée par Auguste Constant et Eugène Barthélémy. C’est une construction métallique dressée sur un socle de pierres maçonnées.

Placée au bord de la barre rocheuse du Cousta qui surplombe le village, elle est visible de très loin. Elle est éclairée la nuit.

Certains pensent que cet édifice pieux a été érigé pour célébrer l’aube du 20ème siècle. Mais, selon les croyances locales elle serait un cadeau de la part de la famille d’un enfant de quatre ans tombé de la falaise et ayant miraculeusement survécu.

Pour démarrer notre randonnée, nous empruntons le chemin du vallon du Duc qui longe des champs cultivés et qui passe entre des propriétés, parmi lesquelles la ferme du Vallon. En semaine elle accueille les visiteurs dans son cadre "nature" entre pinède et oliviers pour leur faire découvrir ses produits aux saveurs authentiques. Malheureusement nous sommes dimanche et les exploitants jouissent de leur repos dominical bien mérité et nous resterons sur notre faim.

Peu après, nous quittons la piste et prenons un petit sentier qui s’élève dans la garrigue jusqu’au plateau. Arrivé à celui-ci, nous prenons à gauche une piste que nous suivons jusqu’à La Croix de Rognac.

Le point de vue impose une petite halte. Nous avons une vue imprenable à 360°. Au pied de la falaise, de belles oliveraies précèdent le complexe industriel de Berre l' Etang.

Notre ami Patrick prie les dieux des randonneurs afin que le vent cesse … en pure perte !

Nous nous dépêchons de reprendre notre route car le vent est violent. Le chemin qui longe la falaise nous amène à un parking. Là, nous prenons sur la gauche une petite route qui va vers le domaine de Saragousse qui s’étend sur 20 hectares exploités depuis 1948 par la famille Robaldo. Elle produit un vin d’un délicat rose pâle et brillant, fruité aux arômes de pêche blanche et parsemé de notes minérales.

Au loin se profile la tour de guet. Nous ne nous y rendons pas afin d’éviter d’être davantage exposés au vent.

Après nous être restaurés à l’abri, nous poursuivons notre route au milieu d’une jolie plaine cultivée sur ce poumon vert qui est un véritable paradis pour les sportifs et les promeneurs.

Après le jas des vaches, un large chemin nous descend dans la plaine. Nous atteignons le chemin de l’Arbois puis celui de Marseille, terme de notre randonnée. Après l’effort, tradition oblige, nous partageons un gâteau des rois avant de nous séparer.

 

IMG 8253 ConvertImage

Photos: Geneviève MARTIN