Juin 2004, je « débarque » à Callelongue avec un niveau 1 « mers chaudes » …

Juin 2010, me voilà MF1 et pour la petite histoire « major (ette) » de promo.

OK, les majors de promo une spécialité de Callelongue ?

D’abord Marie-Laure puis dans la foulée Johan (pour leur BEES 2). Comme c’est à eux 2 que je dois d’avoir « grandi » subaquatiquement parlant, on serait tenté de croire que cela a déteint sur moi ! Enfin, je ne vais quand même pas comparer un MF1 avec un BEES 2 quand on connaît le contenu des épreuves physiques de ce dernier … Mais, c’est un « bonus » en guise de remerciement que j’offre aux encadrants qui m’ont accompagnée tout au long de ce parcours « pédagogique ».

 Parce que si tout a commencé en salle, au sec, en janvier 2009 pour l’aventure du MF1, cela a continué en milieu naturel et artificiel (eh, oui, j’en ai profité pour aller en piscine à La Granière avec Protis) : Cassis, La Ciotat, Les Lecques, Saint-Cyr, l’Estaque, la Côte Bleue, Marseille, j’ai profité de cette opportunité d’être stagiaire péda pour traîner mes palmes de-ci delà, pour échanger avec d’autres moniteurs, pour m’adapter à d’autres plongeurs. Structures associatives ou commerciales, j’ai partout été bien accueillie, et j’ai observé, noté, plongé, testé, amélioré … douté, puis rebondi !

Je suis retournée en salle au sec certains soirs de la semaine pour noter, prendre la parole devant les autres (mon cauchemar …), apprendre encore et toujours la démarche pédagogique, les fameux « jeux de rôle » - comment, vous ne trouvez pas cela palpitant ? « Servez-vous de votre vécu de plongeur » A force de pratique, tous ces gestes que l’on fait sans même y réfléchir, faut expliquer l’ordre dans lequel on les fait, pourquoi …

« Justifier » pourquoi on fait cela et pas ceci … ah, la bonne blague, un jeu d’enfants la plongée … quant à l’enseigner, y’a de la matière à discussion : nous y voilà !

Le clou final : une semaine de vacances en demi-pension à l’UCPA/Niolon pour s’affuter comme des « bêtes ».

Pas moins de 6 instructeurs pour nous préparer pour l’examen final. Le soir en rentrant des sujets à préparer. Puis la tension qui monte, qui monte, damned ! Voilà 1 an et demi qui tu t’es embarquée là dedans, vas-y, fonce !

 

Une chance d’avoir pu rencontrer autant de moniteurs passionnés de plongée et de formation en si peu de temps, une chance inestimable !

Maintenant, à mon tour d’apporter un peu de savoir-faire, de savoir-être, de savoir tout simplement, avec humilité.