A- A A+
20 mars 2019

Pour ce premier samedi de l’année 2019, 5ème jour de l'année du calendrier grégorien (calendrier adopté par le pape Grégoire XIII en 1582 et qui s'est imposé dans la majeure partie du monde pour les usages civils depuis le milieu du XXème siècle), la matinée se révèle plutôt chargée et riche de clins d’œil et coïncidences avec des évènements historiques.

100 4252 100 4254 

Une équipée de cinq Morses composée de Geneviève (directrice de plongée), Luc, Patrick, Jean Michel et Rémy, son collègue normand, part à bord du ″Barracuda II″ pour une plongée sur les Farillons de l’île Maïre. Tiens ! Le 5 janvier est le jour de la fête liturgique de sainte Geneviève Torres Morales, religieuse espagnole décédée le 5 janvier 1956, fondatrice d’un ordre religieux et reconnue sainte par l'Église catholique en mai 2003.

Tandis que Frédéric et Pierre - imprégnés de la culture technique d’Édouard et André Michelin - s’affairent à équiper la roue droite de la remorque bleue d’une chambre à air. En effet, si c’est bien John Boyd Dunlop qui dépose le brevet du pneu à air avec valve le 7 décembre 1888, ce sont les frères Michelin qui perfectionnent le produit et inventent le premier pneumatique démontable avec une chambre à air indépendante du pneumatique. Édouard Michelin dépose les brevets sur ce concept de pneu démontable au cours de l’été 1891.

100 4275 100 4279

Quant à ″Frédéric II″ - non pas Frédéric II de Prusse parfois surnommé affectueusement le vieux Fritz, roi de Prusse de 1740 à 1786 - mais simplement Chupin et Jean-Claude Eugène se lancent à la conquête du Sémaphore de ″Callelongue″ par un fort mistral et une température plutôt froide pour vérifier l’état d’avancement de travaux avant son inauguration et l’accueil du public.

Bizarre! C’est justement le 5 janvier 1875 qu’a lieu la représentation inaugurale de l'Opéra de Paris en présence du président de la République, le maréchal de Mac-Mahon, de la reine mère d'Espagne, du lord-maire de Londres ainsi que d'environ 2500 spectateurs.

100 4273 100 4272 100 4264

100 4265 100 4270 100 4271

 Arrivée au sémaphore, ils constatent l’avancement des travaux, avec des sacs de matériaux entreposés sur la terrasse, les échafaudages en place, encore beaucoup de travail à faire.

Après avoir fait le tour du bâtiment et embrassé pour peut-être la dernière fois le tag du singe, qui devrait disparaitre à la fin de cette restauration.

 Durant leur descente, une équipe d’apnéistes : Antoine et Thomas sous la houlette de Véronique se prête à une séance de photos dans la calanque, sous les flashes de nos deux photographes Martine et François.

A signaler la visite surprise de l’ancien président "Girier" que les grands Anciens du club n’avaient plus revu depuis pas mal d’années.

 

Pour finir là ce riche récit du samedi matin 5 janvier 2019, à l’heure de l’apéritif convivial pris dans la cuisine des Morses, un aperçu de « sonneries de quartier » est exécuté par notre trompettiste normand Rémy.

Ce sont des sonneries qui réglaient la vie journalière dans les casernes ; illustration ci-après par quelques exemples du répertoire joué par Rémy :

- Le réveil : le clairon de service se tient au centre du quartier et sonne dans les quatre points cardinaux.

- Le rassemblement : tous se précipitent, chaque section se rassemble devant le bâtiment de la compagnie.

- L’extinction des feux : elle indique l’extinction des lumières et donc le sommeil des troupes.

- Au drapeau : sonnerie qui symbolise le regroupement de tous au service de la nation.

Et même la sonnerie aux morts est jouée par Rémy, sonnerie qui trouve son origine durant la guerre de sécession en Amérique du Nord.

Il convient de noter que si les sonneries de quartier et de manœuvre sont tombées en désuétude, les sonneries du cérémonial militaire sont toujours employées. En effet, une cérémonie se conçoit difficilement sans ces signaux sonores qui en marquent les différentes parties à l’assistance et solennisent l’événement. Aujourd’hui, les autorités civiles et même les militaires utilisent fréquemment des enregistrements pour pallier la carence d’instrumentistes.

Rémy Rémy3

Une coïncidence historique? Le 5 janvier 1895, le capitaine Alfred Dreyfus est solennellement dégradé dans la cour de l'École Militaire, à Paris, sous l'inculpation de haute trahison. Il sera ensuite envoyé à l'île du Diable, en Guyane. La campagne de réhabilitation va donner lieu à une affaire judiciaire sans précédent, mobilisant dreyfusards contre antidreyfusards.

Texte : Frédéric ALLAIN & Jean Claude EUGENE

Vous n'êtes pas autorisé à poster un commentaire

Petites annonces MSLC

Sous-vêtement pour combinaison étanche

Sous-vêtement pour combinaison étanche
13-03-2019
Jean-Pierre Parcy
50.00 €

Cordon USB SUUNTO

Cordon USB SUUNTO
23-02-2019
Philippe Démousseau
15.00 €