A- A A+
19 septembre 2018

Pour ce samedi, Frédéric le colonel, l’autre Frédéric, Didier et moi, sommes allés plonger dans la calanque, pour voir si la plaque souvenir que nous avions mise au mois de mars de cette année pour Denis Morand décédé le 25 mars de cette année était toujours en place.

IMG 4944 IMG 4945 IMG 4953

IMG 4954 IMG 4956 IMG 4958

Arrivés sur les lieux après une recherche de l’ancre du bout du monde dans une eau avec une visibilité assez restreinte, nous avons pu la retrouver. La mer et ses tempêtes, son ressac, ses courants ont bien attaqué cette plaque souvenir comme vous pouvez le voir sur la photo, mais elle est toujours là et c’est la preuve que Denis est toujours avec nous dans nos plongées; nous ne t’avons pas oublié.

IMG 4952 copy  IMG 4973 IMG 4976

IMG 4979 IMG 4986 IMG 4982

Après une plongée de 51 minutes et une profondeur de 21 mètres, nous avons pu croiser, une Gallinette qui nous a conduit jusqu’à l’ancre, sur le retour deux murènes, des rougets, beaucoup d’éponges oranges, bref une plongée calanque.

Le CIQ et son AG, rythme avec le grand nettoyage de la base par les "Mousques Morses", ce jour là le balai n'était pas dans le CIQ, mais entre de bonnes mains.
Nous éviterons de nous étendre sur les pièces à frotter, ni sur notre "Saint Marc" qui n'était pas là, car il se trouvait à la montagne, mais sa compagne l'anti bactérienne nous tenait compagnie dans nos efforts.

20180908 145640 20180908 144331
Avec de l'huile de coude et de la bonne volonté le club a enfin retrouvé sa virginité!

                 ancre de marine 134150 copy  100 3054 copy copy

Au temps de la marine à voile, cette ancre souvent posée au pied du grand mât, appelée aussi « ancre de salut » ou « ancre maîtresse », était l'ancre la plus grande et la plus pesante du bord. Elle était utilisée pour les mouillages de longue durée ou dans des endroits peu sûrs.

À cause de son poids, elle était aussi utilisée en dernier recours dans les cas désespérés: c’était en quelque sorte la dernière planche de salut et, en la jetant, il n'y avait plus qu'à se recommander à Dieu; aussi, les marins l'ont également appelée « ancre de miséricorde ».

En ce premier samedi de septembre de l’an de grâce 2018, jour de rentrée des aoûtiens, c’est la  "reprise"  pour certains Morses du bout du monde et quelle reprise!

Il s’agit de "reprendre"  à Neptune la ligne de mouillage du Suscle II, bien enraguée sur le site des Pharillons, à la suite de la plongée du vendredi matin des Morses retraités ou encore actifs.

En effet, la bouée de surface à l’abri du vent étant accaparée par un imposant bateau d’une structure commerciale, il est donc fait appel à l’ancre de miséricorde du Suscle pour permettre une pratique associative de la plongée sous-marine dans un endroit non exposé aux caprices météo du moment, façade Est de l’Ile Maïre.

Si une "rague " est bien une cavité rocheuse dans laquelle les poissons se dissimulent, soit pour se protéger soit pour se reproduire, et, si "enraguer " se dit du pêcheur quand il accroche son hameçon dans un trou de rocher, et qu’il n’arrive plus à se "dépéguer" de là, alors on peut affirmer que l’ancre du Suscle était particulièrement bien enraguée ce matin-là à une profondeur de 25 mètres environ.

Délégué par les hautes autorités du milieu subaquatique callelongais, Jean- Claude EUGENE prend à sa charge la couverture médiatique de l’évènement: la récupération de la ligne de mouillage du Suscle, une opération de sauvetage qui ne pose pas de problème a priori

L’intervention est organisée de la manière suivante :

  • aux commandes du "Suscle II" et en sécurité surface, Frédéric (le colonel de permanence du vendredi et du samedi) ;
  • chef de l’équipe sous-marine de recherche et d’intervention : Pierre notre moniteur clermontois (titulaire d’un certificat d’aptitude à l’hyperbarie) assisté de Jean-Michel, maître queux renommé à terre et éclaireur subaquatique efficace à l’occasion; binôme complété d’un arpète, Mathieu, qui en profite pour tester sa nouvelle combinaison.
  • Première déception à l’arrivée sur les lieux : l’extrémité du câblot (le cordage blanc) composant la ligne de mouillage n'est plus attachée à la bouée blanche d'amarrage, qu’est-ce que cette carabistouille comme diraient nos amis belges ?

IMG 4930 copy IMG 4940 copy IMG 4941

IMG 4935  IMG 4937

IMG 4933 IMG 4931 copy IMG 4932

Après avoir cherché une vingtaine de minutes, entre 15 et 27 mètres, les intervenants ne retrouvent rien, quelqu'un a dû la récupérer le vendredi après-midi ? L’expression "solidarité des gens de mer" recouvre-t-elle en fait un vaste domaine plus rêvé que réel ? Le réel, en cette occasion, serait-il " la sordidité des gens de mer" au large de Callelongue ?

IMG 4942

Une surprise attend nos Valeureux de retour au club. Une ligne de mouillage complète est de nouveau disponible en nos locaux. Est-ce une galéjade de Neptune, le dieu des mers, ou plus prosaïquement la carte bleue MSLC/Plongée qui a  "chauffé " chez un shipchandler local (magasin USHIP de La Pointe Rouge avec une remise club de 15%) ?

Texte et Images : Frédéric ALLAIN & Jean Claude EUGENE

 

 

 

La houle venant du large, étant établie depuis la veille, pour ce samedi 18 août, direction le jardin de Riou, qui lui se trouve à l'abri de la houle du large.

IMG 4824 copy  IMG 4924 IMG 4926

Martine à la barre du ″Suscle II″ et Rémi de passage au club, avant son retour sur les iles lointaines assurant la sécurité surface.
En compagnie de Marc mon binôme attitré, nous voici immergés dans une eau assez claire, une température acceptable et un bon petit courant qui s'inverse selon l'endroit où l'on se trouve.

IMG 4829 IMG 4860 IMG 4869

Durant cette plongée d'une durée de 54 minutes et d'une profondeur maxi de 19 mètres, nous avons croisé, filmé et photographié la flore, de la gorgone rouge à l'éponge, beaucoup de variétés de faune, du sar commun au Mérou de belle taille.

IMG 4850 IMG 4857 IMG 4872

J’allai oublier les rencontres de différents morses, dont un nageant  à l’envers  et sur le dos

IMG 4896 IMG 4921 IMG 4870

Encore une plongée de plus à mon actif, au fait, combien de plongées j'ai pu faire depuis mes débuts ?....

Sur le retour nous avons pu admirer les pieds de Nelson,  chaussés de spartiates ainsi que son talon d’Achille. 

                          IMG 4863 IMG 4928 copy

Je remercie Mathieu pour la descente de mon  bloc, Nelson pour sa remontée et Lucien pour le retour de ma ceinture de plongée

.

Pour ce deuxième samedi d'août, je retrouve Marc mon fidèle binôme, embarqué sur notre  "Suscle II" avec à son bord 16 plongeurs et Geneviève assurant la sécurité surface.

IMG 4719 IMG 4722 Copie copy copy IMG 4717

Au programme recherche bloc de sécurité perdu la veille, s'étant décroché du pendeur, plongée sur le jardin et le dromadaire du Grand Conglué, baptêmes et apéritif dans l'eau avec du Ricard.

IMG 4723 Copie IMG 4727 IMG 4728

IMG 4737 IMG 4749 IMG 4776

Arrivée sur les lieux, largage d'une première palanquée à la recherche du bloc de sécurité, à mon tour de plonger avec Marc et Henri et son binôme Youssef, en direction du jardin et de son dromadaire (lieu appelle ainsi: par ses bloc de pierres en formes de grosse bosses, tel que celles des dromadaires) nous y avons croisé : Sars, Murènes, Chapons, Dorades, Mérous, éponges, gorgones et bien d'autres espèce, après 45 minutes de plongée remontée à bord direction le port naturel de Plane, pour les baptêmes et l'apéritif au Ricard.

IMG 4806 IMG 4812              IMG 4817 IMG 4820

Après avoir jeté l'ancre dans la calanque du Pouard mise à l'eau des baptêmes, Anaïs et Mahel, mise à l'eau de la bouée et son plateau pour y déposer la bouteille de Ricard, les glaçons et les verres pour boire l'apéritif en toute convivialité entre Morses du bout du monde.